Here we go! | Hydroponie
16950
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-16950,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-7.7,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.4,vc_responsive
 

Hydroponie

Voilà un projet un peu tué dans l’œuf par des raisons personnelles. Il reste néanmoins important et cumule beaucoup d’heures de travail.

L’idée était d’avoir un espace dans lequel faire pousser des salades iceberg, aromates, tomates, etc. dans son appartement pour un encombrement et un coût minimes. Niveau encombrement, on est entre 10 et 15cm de large… pour 2m de haut (mais la hauteur n’est jamais vraiment contraignante). Et niveau coût, il s’agit de bouts de bois peu onéreux, un peu de PLA, un réservoir récupéré et des composants de AliExpress… c’est à dire pas grand chose.

Il y a eu plusieurs étapes de conception : 

  • esquisses
  • CAO
  • électronique
  • prototypage (bois/pla)
  • mis en place
  • tests
  • réglages

Je me suis arrêté au prototypage malheureusement. Le meuble est constitué de différentes étages, tous modulables. L’étage au plus près du sol est le réservoir où sont mis les nutriments et où la pompe de remontée ramène l’eau jusqu’au dernier étage. Chaque étage est constitué d’un bac d’eau alimenté par le niveau du dessus à l’aide d’un système de débordement (le dernier étage étant alimenté en direct). Chaque étage contient aussi un éclairage (LED aux bonnes températures montée sur une cornière aluminium à 90° pour minimiser la perte et maximiser la diffusion). Sur ce bac il est possible de disposé 3 types de modules : 

  • Un module fermé, type semi avec deux possibilités : 
    • Un fond pour mettre les graines en vrac (type germoir)
    • Un support pour insérer des cylindres de fibres dans lesquels mettre les pousses
  • Un module ouvert, avec double rangée pour mettre les plants peu encombrants
  • Un module ouvert, avec simple rangée et une hauteur plus importante pour mettre les plants plus encombrants

Concernant la régulation, tout était basé sur un arduino, plusieurs capteurs, un alimentation et une pompe de remontée. J’ai réalisé les différentes carte électroniques à la main pour tout connecter. J’ai aussi constitué des cartes spéciales 220V, rangées dans des boitiers en PLA avec silicone pour l’étanchéité (juste au cas où).

Voilà les différentes images, je n’ai pas fini la régulation arduino, même si pas mal de code a été fait! Et il manque les images des cartes et du meuble fini (que j’ai malencontreusement détruit au moment du déménagement).