Here we go! | “Les Dissociés” – Suricate
15882
single,single-post,postid-15882,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-7.7,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.4,vc_responsive
 

“Les Dissociés” – Suricate

ob_2c30bc_2048x1536-fit-extrait-affiche-dissocie

03 Nov “Les Dissociés” – Suricate

“Les Dissociés” : Suricate met un coup de pied (de nez) au cinéma français

 

« Sincérité et générosité

Je ne vous parlerai pas de l’histoire du film, pour ne gâcher aucune surprise. Ni de mon rôle, si ce n’est pour vous dire qu’on est loin du “musicien de service”. Je voulais plutôt vous parler de l’impact que ce film pourrait avoir dans l’histoire. 

Pour moi ce film est déjà une réussite, par le fait même qu’il existe. Et surtout ce film fait un bien fou au cinéma français, parce qu’il transpire la sincérité – à tous les niveaux – et déborde de générosité de la part de ceux qui l’ont fait. Souvent on compare un projet de grande ampleur à un “bébé”… hier soir ça n’a pas manqué, d’autant que le projet a mis 9 mois à se mettre en place. Mais là, pour moi, c’est pas un bébé qu’ils ont fait puisqu’ils ne l’ont pas fait pour eux. C’est un cadeau, et un très beau cadeau. Merci les gars !

Bien sûr le résultat n’est pas parfait en tant qu’objet cinématographique, et connait quelques frottements et lenteurs minimes. Par exemple, le fait que tous les comédien(ne)s aient entre 25 et 35 ans, ça fait bizarre, il faut se l’avouer. Il y aussi quelques guests qui sont de passage sans que ça fasse avancer l’histoire, clairement on se fait plaiz. Mais après tout est-ce si grave de se faire plaisir ?

Ramener les défauts du film à son budget extrêmement faible (moins de 150 000 euros, soit exactement 1% du budget du nouvel Aladin) ça n’excuse pas tout. Les conditions de tournage improbables et drastiques (trois semaines seulement, une équipe vraiment réduite) n’excusent pas tout non plus. Mais en fait on s’en fout carrément : personne ne cherche d’excuse et c’est ça qui est beau. Ce film est à prendre avec ses défauts et je persite à croire que ce sont ses défauts qui le rendent beau.

 

Une nouvelle donne

Vous allez voir, ce film fait un bien fou. Déjà parce qu’il est drôle. Ensuite parce qu’il a été fait par des gens qui, plutôt que de se plaindre de l’état actuel de la science-fiction ou la comédie en France, font des choses. Ils incarnent le cinéma qu’ils aiment et qu’ils espèrent voir à l’écran. Ils se sortent les doigts et montrent l’exemple. Au final il en ressort une vidéo “crédible” : bien ou pas, c’est à vous de juger ; mais objectivement ça tient la route par rapport à ce qui peut se faire à côté et qui coute 100 fois plus cher à produire. Selon moi c’est le plus important, on ressort de ce film en se disant “c’était possible et maintenant ça y est : ça existe”.

Tout ce qu’on peut souhaiter c’est qu’il y ait plein d’autres Suricate et d’autres films, d’autres auteurs et réalisateurs qui reprennent le flambeau. J’ai toujours pensé que les révolutions ne se faisaient pas d’en haut, mais forcément depuis la base. Ce n’est pas le CNC ni les producteurs qui vont changer le cinéma français, ce sont les talents qui en sont à la base. Ne manque plus qu’un succès populaire pour enterinné cette réussite. Car c’est le public qui a toujours raison (tu t’en sors bien pour cette fois Kev).

J’en mets ma main à couper le feu : il y aura forcément un avant et un après “Les Dissociés”. »

 

Source: “Les Dissociés” : Suricate met un coup de pied (de nez) au cinéma français – Le Blog de PV Nova

Tags:
,
4 Comments
  • bastien
    Posted at 22:32h, 03 November Reply

    Un film à ne pas manquer!

  • sikis izle
    Posted at 05:28h, 03 May Reply

    Bonjour, ton blogue est très réussi! Je te dis bravo! C’est du beau boulot! 🙂

  • Max
    Posted at 02:01h, 08 May Reply

    Ihr Blog ist ein Erfolg, sehr voll. Ahhh Wenn die Leidenschaft da ist, ist alles 🙂

    • bastien
      Posted at 08:09h, 09 August Reply

      Danke schön

Post A Comment